Bienvenue sur le blog TechSmith

Des conseils, tendances et stratégies pour vous aider à partager vos connaissances par des visuels et des vidéos

Comment Raconter une Histoire au Moyen de Visuels Accrocheurs ?

Les 8 commandements « officiels » pour raconter une histoire à l’aide de supports captivants

Comment faire du bon storytelling avec Eye-Catching Visuals

Raconter une histoire à des auditeurs est une chose. Leur montrer une histoire en est une autre. Le texte et les visuels s’apparentent à un café crème : il convient de trouver l’équilibre optimal entre les deux aspects pour que la recette fonctionne. Nous vous avons précédemment indiqué comment mettre votre voix au profit de présentations captivantes. Nous vous expliquons à présent comment marquer votre public sur le plan visuel également.

Nous sommes programmés pour traiter les informations visuelles plus rapidement que les informations textuelles. Une étude montre que deux tiers des personnes comprennent mieux les informations qui leur sont communiquées sous forme visuelle. Vous souhaitez que votre présentation reste bien ancrée dans les mémoires ? Des visuels puissants sont la clé !

Mais comment vous y prendre, au juste ?

Laissez-nous vous guider.

Les 8 commandements « officiels » pour raconter une histoire à l’aide de supports captivants :

Veillez à

1. Tenir compte de votre public lorsque vous concevez votre présentation

Un homme à l’écran qui donne une présentation à son auditoire.

Avant toute chose : à qui vous adressez-vous ? Certains choix stylistiques s’imposent en fonction de votre public cible et de l’environnement dans lequel il se trouvera.

Si vous vous adressez…

… à un public « réel », vous devrez être en mesure d’être vu et entendu. Soyez attentif à la typographie et à la taille des caractères et assurez-vous que les personnes qui se trouvent au fond de la salle peuvent, elles aussi, lire chaque lettre et interpréter chaque visuel de votre présentation. 40 est une taille de police idéale, en fonction de la taille de la pièce dans laquelle vous vous trouvez, évidemment. Veillez à tester ce paramètre au préalable. Si ce n’est pas possible, prévoyez un fichier supplémentaire avec une police légèrement plus grande, au cas où…

… à quelqu’un par le biais d’un écran, une police CLAIRE et NETTE peut ne pas être une de vos priorités. Que vous donniez un webinaire, une e-conférence ou un guide pédagogique en ligne, vous pouvez utiliser un logiciel d’enregistrement d’écran comme Camtasia pour réaliser votre présentation. Dans ce contexte, votre public ne se trouve qu’à quelques centimètres de son écran d’ordinateur ou de smartphone. Cette proximité améliore la lisibilité, mais s’accompagne néanmoins d’un autre défi : les participants jouissent d’une plus grande liberté. Si votre présentation n’est pas visuellement attrayante, ils sauteront certaines sections et le fil de votre histoire sera perdu.

Ne perdez pas non plus de vue le type de personnes à qui vous vous adressez. Des mèmes humoristiques apporteront une touche de fantaisie bienvenue, mais ne conviendront pas à tous les publics.

2. Créer un thème pour apporter de la cohérence à votre présentation

Et tenez-vous-en à ce thème. Rien ne décrédibilise plus votre histoire qu’un changement de styLe en PleIN milieu. Faites preuve de cohérence dans vos choix et tâchez de créer une harmonie en termes de typographie et de palette de couleurs. Vous ne savez pas quels coloris mettront le mieux votre présentation en valeur ? Essayez les thèmes de styles rapides de Snagit pour créer une charte graphique ou un thème personnalisé, que vous pouvez ensuite partager avec d’autres utilisateurs.

Homme qui tient des formes colorées pour évaluer les meilleures associations.

3. N’utiliser qu’un seul visuel fort par slide

La plupart des copywriters (ou du moins, les plus raisonnables d’entre eux) se conformeront à la règle « 1 idée = 1 paragraphe ». Il en va de même pour la présentation visuelle. Laissez les images percutantes parler d’elles-mêmes en n’insérant pas plus d’un visuel par slide. Que le meilleur gagne ! Si vous surchargez votre présentation, celle-ci risque de paraître encombrée, déroutante, et tout sauf attrayante.

Femme qui tient une capture d’écran colorée.

4. Communiquer par l’image

Les photos constituent l’un des meilleurs supports visuels de présentation. Ne perdez toutefois pas de vue les droits d’auteur. Même s’il s’agit d’une présentation informelle adressée à votre mère/père/chat/hamster, il est interdit d’utiliser les images d’autrui sans sa permission. Explorez des plateformes comme Compfight, Unsplash ou Pexels : elles proposent des banques d’images haute résolution et libres d’utilisation, qui vous aideront à faire passer votre message, sans enfreindre le droit d’auteur.

Vous ne trouvez pas l’image qui vous convient ? Créez-la vous-même en utilisant un outil de capture d’écran tel que Snagit. Ce logiciel vous permet de « capturer » les informations dont vous avez besoin et d’ajouter des commentaires, des titres ou des visuels supplémentaires. Une solution simple et sur mesure pour vos créations visuelles !

Homme qui donne une présentation et transmet son message au public.

5. Éviter l’utilisation abusive de graphiques en barres ou de diagrammes circulaires

Les graphiques en barres et les diagrammes circulaires sont un moyen évident de résumer un grand nombre d’informations en un seul visuel synthétique. Ils sont cependant aussi ennuyeux à mourir. Tâchez de transformer ces feuilles de calcul monotones en visuels clairs et colorés au moyen d’un outil comme Snagit. Ce logiciel vous permet d’annoter des captures d’écran de données, de telle sorte que votre public puisse s’y retrouver parmi tous ces chiffres.

Oratrice qui utilise une sélection de visuels plutôt qu’une multitude de graphiques.

6. Animer vos slides

Vous avez déjà vu un chien regarder la télévision ? Lorsqu’un autre animal sort du cadre, le chien a tendance à se lancer à sa poursuite. Vos auditeurs réagissent de la même manière, à condition que vous vous y preniez correctement. Ajoutez une transition pertinente quand vous passez à la dia suivante : là où vous allez, ils vous suivront.

Si vous avez la bosse du graphisme (ou si vous connaissez quelqu’un qui l’a…), pensez à animer vos visuels. Une étude de Khosrow Jahandarie montre que les visuels dynamiques rendent les données plus intéressantes et donc plus mémorables pour le public.

Homme qui danse sur des formes colorées.

7. Insérer des vidéos en guise de distraction visuelle

Les vidéos vous permettent de laisser la parole à d’autres. Elles constituent une bonne interruption, surtout dans le cas de présentations plus longues. Elles maintiennent également l’intérêt du public. Elles peuvent cependant se révéler épineuses dans le cadre d’une présentation à un auditoire réel. Assurez-vous de charger la vidéo dans votre présentation au préalable pour éviter les situations embarrassantes. Vous ne souhaitez pas être cette personne qui s’entête à cliquer sur le bouton « play » qui, comme tout le monde le sait, ne fonctionnera pas. Prévoyez une sauvegarde hors ligne, au cas où… Si vous enregistrez votre exposé, en revanche, il sera plus facile de déjouer ce piège de la présentation. La vidéo se lancera directement sur votre écran. Et si ce n’est pas le cas, il vous suffira de réenregistrer cette partie de votre présentation. Pas d’inquiétude, donc.

Femme qui regarde une vidéo amusante, tout en buvant une tasse de thé.

8. Faire preuve de concision et de simplicité

La capacité de concentration des auditeurs est de plus en plus réduite (vous n’êtes pas le seul). Évitez la surcharge d’informations si vous souhaitez que votre public reste attentif à ce que vous dites. Dans certains cas, par exemple lorsque vous enregistrez un tutoriel vidéo, vous pouvez avoir tendance à vous étendre. Or ce type de contenu s’adresse à un public spécifique, qui cherche des réponses bien définies. Astuce : prévoyez un agenda au début de votre présentation. Les participants pourront, de cette façon, se rendre directement à la section de votre enregistrement qui les intéresse.

Femme qui découvre la formule magique d’une bonne présentation.

S’abonner à la newsletter TechSmith

Recevez chaque mois par e-mail des conseils d’experts faciles à mettre en pratique, comme plus de 200 000 personnes à travers le monde.

S’abonner