Écrire une vidéo « shot list » avant un tournage : pourquoi et comment ?

Une video shot list permet d'organiser le tournage.

Pour créer une vidéo, la préparation est cruciale ! Cela peut passer par la rédaction d’un script, l’élaboration d’un storyboard, mais cela va parfois plus loin, avec la vidéo « shot list ».

En quoi consiste ce document ? Est-il vraiment nécessaire ? Et comment l’écrire en fonction de la vidéo que vous souhaitez réaliser ? Voici notre petit guide sur le sujet.

Qu’est-ce qu’une vidéo « shot list » et à quoi sert-elle ?

Qu’est-ce qu’une vidéo « shot list » ?

La vidéo ou caméra « shot list », aussi appelée découpage technique, fait partie de la préproduction. Cette étape intervient après le choix du sujet, après le scénario même et c’est généralement le réalisateur qui s’en occupe.

Cette liste des plans de votre vidéo comprend, pour faire simple :

  • Ce que vous allez filmer (quoi, qui)
  • Comment
  • Avec quel matériel

Elle prend généralement la forme d’un tableau. Le choix des colonnes se fait en fonction des besoins de votre projet.

Bon à savoir : le découpage technique est différent du storyboard, qui raconte l’histoire sous forme d’images. Ce dernier ne comprend pas l’aspect technique du tournage.

Et si c’était facile de faire des vidéos ?

Téléchargez la version d’essai gratuite de Camtasia pour créer votre vidéo : de l’enregistrement d’écran au montage, tout devient facile !

Essayez gratuitement

Ses avantages

La vidéo « shot list » permet d’organiser et de faciliter le tournage. Ses avantages sont multiples :

Gagner du temps. C’est le principal bénéfice de la caméra « shot list » ! Puisque vous savez ce que vous allez filmer et comment, vous n’avez plus besoin d’y réfléchir le jour J. Ou du moins, pas autant.

Booster la créativité de vos vidéos. La créativité, ce n’est pas plutôt de l’improvisation ? Eh bien non. Si vous avez préparé votre liste de plans, vous pourrez alors vous concentrer sur les détails et être plus inventif.

Ne rien oublier. Que ce soit pour votre matériel ou des autorisations pour filmer à tel endroit ou telle personne, une vidéo « shot list » permet de ne jamais être pris·e au dépourvu.

Mieux travailler en équipe. Avec un découpage technique, tous les membres de l’équipe de tournage sont tenus au courant, et donc plus à même de faire leur travail avec brio.

À noter : si vous assumez tous les rôles de production, vous bénéficierez quand même d’une vidéo « shot list » — mais inutile de la rendre aussi claire, ou seulement à vos yeux.

La caméra « shot list » : un indispensable ?

La vidéo « shot list » : pour qui, quoi ?

Alors, dans quel cas faut-il écrire une vidéo « shot list » ? Et quand peut-on s’en passer ?

Globalement, le découpage technique est :

  • Indispensable pour un long ou un court métrage.
  • Très utile pour des vidéos d’entreprise, Instagram, YouTube, vlogs, etc.
  • Pas/peu nécessaire pour un plan-séquence ou un enregistrement d’écran.

Ce qu’il faut retenir, c’est que tout contenu visuel demande une préparation — soit une liste de plans plus ou moins détaillée, selon le type de vidéo, soit un script et un storyboard, dans le cas d’un tutoriel où l’on se filme ainsi que son écran par exemple.

Faire une shot list est indispensable pour filmer une vidéo.
Tekirova, Turkey – October 7, 2009: Film Crew preparing a commercial video shooting on the Tahtali Mountain in Tekirova, Turkey

Adapter sa caméra « shot list » au type de contenu

Évidemment, le découpage technique ne sera pas le même pour un film de deux heures avec une équipe de tournage et une vidéo plus courte destinée aux réseaux sociaux.

Si une vidéo « shot list » peut vous aider à vous démarquer avec un bon contenu YouTube ou Instagram, vous pourrez tout de même vous simplifier la tâche. Soit en piochant quelques éléments seulement dans la liste présentée ci-dessous, soit en généralisant avec des catégories plus larges, comme image, action et matériel par exemple.

Pour un vlog voyage, il n’est pas toujours facile de réfléchir à une liste détaillée de plans ou de savoir ce que l’on va découvrir sur le lieu du tournage ! Essayez quand même de garder votre sujet à l’esprit et de noter quelques idées de plans et de mouvements.

Par exemple, si la découverte des temples d’Angkor est votre thème, vous pouvez écrire « close-up sur une statue », « panoramique au coucher du soleil », etc. Puis, improviser sur place, selon les rencontres et vos émotions.

La caméra « shot list » est d’autant plus utile pour ce genre de contenu, car vous n’aurez peut-être pas l’occasion de tourner deux fois au même endroit. Cette préparation évitera tout oubli et vous permettra d’avoir de la matière pour le montage.

Écrire une vidéo « shot list » : le guide

Vidéo « shot list » : par où commencer

Un petit guide pour vous lancer dans la préparation :

  • Commencez par le sujet, l’histoire, le message à communiquer
  • Rédigez le script — ou les grandes lignes
  • À partir de là, vous aurez peut-être des idées sur quoi filmer et comment
  • Vous en déduirez ainsi la liste de matériel nécessaire

Et, de fil en aiguille, vous vous rapprochez sans même le savoir du découpage technique qu’utilisent les professionnels !

Et si c’était facile de faire des vidéos ?

Téléchargez la version d’essai gratuite de Camtasia pour créer votre vidéo : de l’enregistrement d’écran au montage, tout devient facile !

Essayez gratuitement

Les éléments d’une vidéo « shot list »

Comme nous l’avons vu, vous pourrez choisir parmi les éléments suivants, selon le type de vidéo :

  • Numéro de plan et de scène. Il s’agit de l’ordre dans lequel vous filmez vos plans et à quelle scène chacun correspond.
  • Angle. Close-up, plan large, plan poitrine… La diversité d’angles peut apporter ce petit truc en plus à votre vidéo Instagram ou YouTube.
  • Mouvement de caméra (ou non). Plan fixe, zoom, panoramique… Si vous avez une idée précise de la manière dont vous allez filmer tel endroit ou telle personne, notez-le !
  • Audio. Il est utile de prendre quelques notes sur le son — musique, voice-over, etc.
  • Équipement. De quel matériel avez-vous besoin ? Type de caméra, trépied ou stabilisateur pour smartphone, micro externe, entre autres.
  • Description. Une description courte de l’action.
  • Les sujets. Il s’agit des personnages de votre vidéo, soit vous, des acteurs ou un groupe de personnes.
  • Remarques. Vous pouvez ajouter cette colonne pour toute note qui ne rentre pas dans l’une des cases précédentes ou pour une remarque destinée à vos collaborateurs.

Bien sûr, vous pourrez ajouter d’autres éléments, comme une colonne « intérieur ou extérieur », « moment de la journée », « focale » ou « raccord », selon la complexité de votre découpage technique.

La préparation est clé, quelle que soit sa forme !

Pour réaliser des vidéos de qualité facilement, la préparation est clé ! Néanmoins, il faut l’adapter au type de contenu et à vos besoins, mais aussi à votre expérience.

Vous pourrez commencer par un script et un storyboard, accompagnés de quelques notes sur la manière de filmer, puis évoluer lentement mais sûrement vers une vidéo « shot list » complète.

Ryan Knott

TechSmith Marketing Content Specialist. Geek. Science Enthusiast. Retired roller derby coach. On a mission to pet all the dogs. He/him. A few things about me ... 1. Mildly obsessed with the movie Alien, 2. Two pibbles: Biggie and Reo, 3. Friend of ducks everywhere.

S’abonner à la newsletter TechSmith

Comme plus de 200 000 personnes déjà, recevez chaque mois des astuces pratiques et des conseils d'expert grâce à la newsletter TechSmith

S’abonner