Le B-roll pour vos vidéos : définition et mode d’emploi

Qu’est-ce que le B-Roll ?

Il existe de nombreux termes à connaître dans le monde de la vidéo, que ce soit pour les différentes étapes de préparation, la phase de production ou pour le montage.

Quand on débute, on fait parfois les choses sans se poser de questions ! Mais pour aller plus loin, il est essentiel de s’intéresser à l’aspect théorique de la réalisation vidéo, dans le but de s’améliorer.

Dans cet article, nous vous expliquons comment utiliser le B-roll pour vos vidéos et quels bénéfices vous pouvez en tirer. Mais, avant tout, voici sa définition.

Qu’est-ce que le B-roll ?

Origine du B-roll en vidéo

« Roll » signifie « bobine », un terme qui remonte donc plus loin que l’ère du numérique !

Pour réaliser un film, il y avait une bobine A et une bobine B. La première, A-roll, servait au plan principal, soit le sujet majeur ou le fil conducteur.

La deuxième, B-roll, rassemblait les séquences complémentaires, muettes, qui avaient surtout pour objectif d’insérer un plan de coupe.

Le B-roll aujourd’hui

De nos jours, le B-roll en vidéo peut être utilisé de la même manière, pour masquer un « jump cut ».

On l’emploie pour tout visuel qui n’est pas issu de l’histoire principale, mais qui vient apporter du contexte. Dans un sens, si le A-roll raconte par les mots, le B-roll montre grâce aux images.

C’est par exemple très utile pour des interviews. Au lieu de présenter votre sujet principal en face caméra pendant 20 minutes d’affilée, vous entrecoupez la narration de prises de vue différentes.

Imaginez que vous interrogez un bénévole d’une association de préservation de l’environnement. Le A-roll sera formé de ce dialogue principal, tandis que le B-roll sera constitué de plans sur ses actions au quotidien ou encore du lieu où il travaille.

Des images qui serviront tant à illustrer les paroles de l’intervenant, qu’à donner du rythme et de la fluidité au contenu final.

Dans l’univers du marketing

Aujourd’hui, avec la démocratisation de la vidéo, le B-roll, et même l’« epic B-roll » se réfère aussi à des compilations visuelles avec beaucoup de mouvement et de nombreux effets, illustrant une action ou mettant en avant un produit. Par exemple : dévoiler le secret de la fabrication d’un pain de A à Z ou faire la promotion d’une montre.

Tournage d'un B-Roll.

Pourquoi utiliser le B-roll dans vos vidéos ?

Le B-roll, au montage, vous permettra d’obtenir de meilleures transitions, de donner du contexte à votre audience, mais aussi de créer une véritable atmosphère, quelle que soit votre vidéo !

Rendre votre vidéo plus captivante

Une face caméra, de vous ou d’une personne que vous interviewez, pourra s’avérer quelque peu « ennuyante ». Le B-roll permet de mieux capter l’attention de votre audience, jusqu’à la dernière minute, et de l’aider à se projeter dans l’histoire.

Communiquer une atmosphère, des émotions

Mais le B-roll, dans vos vidéos, ne sert pas simplement à intercaler des images dans l’histoire principale ni seulement à illustrer ce qui est dit.

Plus réfléchies, ces séquences permettent d’aller plus loin ! Par exemple, en prenant du recul sur une personne interviewée, en filmant ses mains, on peut donner une indication sur ce qu’elle ressent. Dans un film, un plan sur un paysage sombre ou pluvieux communiquera instantanément une certaine atmosphère.

Obtenir un résultat professionnel

Le B-roll, avec des séquences pertinentes qui viennent vraiment compléter le A-roll, offrira un rendu professionnel à votre vidéo, qu’il s’agisse d’un court-métrage, d’un documentaire ou même d’un vlog sur YouTube.

Mais encore faut-il bien utiliser le B-roll, avec sa caméra puis au montage ! 

Pour comprendre son importance, nous vous conseillons de regarder cette vidéo YouTube sur l’utilisation du B-roll (ou non) dans un documentaire.

Le montage de vos B-roll n’a jamais été aussi simple !

Téléchargez la version d’essai gratuite de Camtasia pour créer votre vidéo : de l’enregistrement d’écran au montage, tout devient facile !

Essayez gratuitement

B-roll : caméra et montage

La préparation, un élément clé

Quand on crée des vidéos, la préparation est clé. Cela vaut tant pour le A-roll, que pour le B-roll ! Il faut donc penser, bien avant la production, à ces séquences.

Après avoir écrit le script, élaborez un storyboard avec vos séquences principales. Puis, insérez les séquences secondaires, B-roll, de votre vidéo dans ce même document. Vous pourrez toujours vous adapter lors du tournage ou du montage, mais il est important d’anticiper un minimum.

Il vous faudra ensuite dresser votre vidéo « shot list », ou découpage technique, pour vous assurer de filmer toutes ces séquences le jour J et d’optimiser votre temps. L’idée n’est pas de filmer dans l’ordre chronologique, mais le plus logique (même lieu, même acteur ou actrice, etc.)

B-roll : la caméra

Pour le B-roll, vous pouvez utiliser une autre caméra, plus légère et plus pratique, notamment si vous vous déplacez. Puisqu’il n’y a pas de son — lors d’une interview, par exemple, la voix couvrira ces séquences —, inutile de prendre un appareil qui peut se connecter à un micro externe.

L’image est importante, et vous devrez faire preuve de créativité, mais toujours avec un objectif précis en tête !

Selon ce que vous souhaitez communiquer, vous pourrez varier les prises de vue, utiliser différentes valeurs de plan (close-up, plan large, etc.) et différents mouvements de caméra (travelling, panoramique, etc.)

Avec modération, vous pourrez aussi avoir recours au time lapse ou au ralenti, ou jouer sur la profondeur de champ.

De nombreux détails à inscrire dans le découpage technique, pour un B-roll vidéo réussi !

Montage avec le B-roll

L’étape du montage est évidemment cruciale pour sélectionner et intégrer ces séquences complémentaires à votre A-roll, la piste principale.

À noter que les séquences vidéo du B-roll peuvent aussi provenir d’archives, ce qu’on appelle « stock shot ». Ceci est idéal pour un documentaire par exemple, ou si vous manquez de visuels pour vos transitions lors du montage.

Pour vous aider, découvrez notre guide sur les L-cuts et J-cuts, où nous parlons de l’utilisation du B-roll lors du montage vidéo.

Le montage de vos B-roll n’a jamais été aussi simple !

Téléchargez la version d’essai gratuite de Camtasia pour créer votre vidéo : de l’enregistrement d’écran au montage, tout devient facile !

Essayez gratuitement


Vous aimerez aussi : Comment améliorer vos contenus avec de la vidéo

Ryan Knott

TechSmith Marketing Content Specialist and manager of the TechSmith Blog. More than 25 years of communications and marketing experience. Geek. Science and sci-fi enthusiast. Guitar player. On a mission to pet all the dogs. He/him. A few things about me: 1) Mildly (or not-so-mildly) obsessed with the movie Alien, 2) two rescue pibbles (Biggie and Reo), and 3) friend of ducks everywhere. Ask me about my seven+ years as a roller derby coach.

S’abonner à la newsletter TechSmith

Comme plus de 200 000 personnes déjà, recevez chaque mois des astuces pratiques et des conseils d'expert grâce à la newsletter TechSmith

S’abonner